PORTRAIT

Il flotte dans l’atelier une odeur d’encre et de vernis que j’affectionne, j’aime le côté métier de la gravure, un métier d’artisan, lent et exigeant. Ce n‘est qu’après avoir maîtrisé le savoir-faire que la gravure peut se libérer de la technique et devenir artistique. J’aime explorer de nouveaux thèmes, ils me stimulent et ouvrent ainsi le champ des possibles.